INTRODUCTION

INTRODUCTION




    C'est au début du XXème siècle, dans les années 1930, et dans un climat de tensions politiques, économiques et sociales, que Charlie Chaplin, un acteur, réalisateur, producteur, écrivain et cinéaste britannique, se lance dans la réalisation de longs métrages à la vision engagée, et ce aux États-Unis.

Il aborde et dénonce dans la plupart de ses œuvres, les grands problèmes de la société de son époque, tels que les régimes autoritaires, la misère sociale et la lutte des classes. En effet, l'Amérique de cette époque connait de très grands bouleversements, comme l'apogée du système libéralisme. Chaplin exerce une critique du capitalisme triomphant, se mettant ainsi à dos la bourgeoisie. Ses films sont alors un cri de révolte contre l'immense prison capitaliste.

Aussi, l'actualité mondiale, de cette période d'entre deux guerres, est régie par la crise des années 30, due au Krach Boursier de Wall Street en 1929. Il s'agit de la période dite, de '' Grande dépression ''. Ceci explique la ténacité de Chaplin à exposer la misère et les difficiles conditions de vie de la classe ouvrière dans ses films. Enfin, il ne faut pas oublier néanmoins, qu'il s'agit de la fin des '' années folles '' , où l'Amérique connue une forte industrialisation, suite aux deux révolutions industrielles. C'est pourquoi, le célèbre acteur-réalisateur réalise le film Les Temps Modernes, mettant en avant les conditions de travail inacceptables imposées aux ouvriers. Celles-ci sont liées à de nouvelles méthodes de travail, comme notamment le travail à la chaine, mises en place, dans l'unique but de réaliser d'avantage gains, et de profits destinés aux grands entrepreneurs. Malgré le fait que ses films reçoivent tour à tour d'excellentes critiques, ils seront toutefois mal vus par certains. Ceci s'expliquant par le fait que les nombreuses dénonciations explicites de Chaplin, mettent à mal les grands hommes de sa société. Il s'attirera donc, par exemple, le mépris des patrons d'entreprises, ou de divers gouvernements.

En outre, Charlie Chaplin dénonce les excès de son époque. Il défend les intérêts des classes sociales en difficulté, et critique l'individualisme. Ces idées socialistes, serapprochent même de certains discours communistes, ce qui à cette époque est fortement réprimé par les autorités. Cependant pour réellement comprendre les motivations qui ont poussées Charlie Chaplin, à réaliser des films engagés il faut aussi se pencher sur son histoire, notamment son enfance.

 

    Charlie Chaplin, de son vrai nom Charles Spencer, est né le 16 avril 1889, à East Lane, l'un des quartiers les plus pauvres de Londres. Ce dernier, est issu d'une famille appartenant au monde du spectacle.

Son père travaillait dans un music-hall, et était célèbre pour sa voix de baryton, alors que sa mère elle, était une danseuse d'opérette ainsi qu'une actrice passionnée par la scène se produisant sous le nom de Lily Harley. Charlie Chaplin n'a pas connu les joies d'une enfance facile, ses parents s'étant séparés avant ses trois ans. De plus, son père est décédé très jeune suite à l'alcool, laissant peu de souvenirs paternels à Chaplin. Quant à sa mère, celle-ci souffrait de graves troubles nerveux, qui la menèrent à l'hôpital psychiatrique en 1894. Charlie et son frère, Sydney, sont alors placés dans un orphelinat à Hanwell. Cette enfance critique, laisse de tristes souvenirs à Chaplin, comme la pauvreté, la famine ou bien l'absence d'un cadre familial, dont il s'inspirera pour la réalisation et le choix des sujets de ses films.

Cependant, il se souviendra toujours de sa première montée sur scène, comme l'un de ses plus beaux souvenirs. C'était en 1894, Charlie n'était âgé que de 5ans. Au cours d'une représentation musicale, sa mère perdit la voix. Sous les huées du public, l'enfant décide de prendre la relève mais ne sachant que faire, il commence à réaliser divers mimes. Le public se réjouit des prouesses théâtrale de Chaplin. Cela sera, pour ce dernier, la révélation.

C'est dès l'age de 10ans, que Charlie se lance dans une carrière professionnelle attachée au monde du spectacle. Il est, en effet, recruté dans une troupe d'enfants danseurs de claquettes , '' les Huit gars du Lancashire ''. A la suite de cela, il intégra la troupe de théâtre du West End, à Londres, où il interprétera le petit groom Billy d'une pièce sur Sherlock Holmes. C'est suite à ces représentations qui commencera à se faire un nom et à côtoyer des grands acteurs, qui seront des rencontres décisives pour sa carrière cinématographique.

En 1908, il signe un contrat avec Fred Karno, un grand imprésario britannique spécialisé dans le spectacle de cabaret, pour intégrer la troupe de théâtre de celui-ci. Par le biais de cette expérience il apprendra le mime, l'acrobatie, le rire funèbre, la danse, la mélancolie désopilante ou encore la jonglerie. C'est une occasion unique pour Charles de se faire connaître. Il joue dans plusieurs sketchs et pièces de théâtre et traverse même l'atlantique pour se produire aux États-Unis. Il s'y installera en 1912 et fera sa première apparition à l'écran en 1913. Il créé le personnage mondialement célèbre de Charlot en 1914 dans le film « Charlot est content de lui ». Le personnage de Charlot mettra 3 ans à intérioriser ses subtilités rythmiques et sa façon d'être. Ce personnage se fixe dans le film « Charlot et le chronomètre ».La claudication est le moteur de son invention qui décrit Charlot comme une espèce d'objet, vivant et sec.

Très vite, il devient lui-même réalisateur et décide alors de reprendre le personnage de Charlot ( voir photo ci-dessus ) : vagabond généreux à la démarche de canard, caractérisé pas un chapeau melon surplombant une chevelure noire et frisottée, une moustache en mouche, une redingote étroite et râpée, un pantalon trop large et usé, un faux-col, une cravate, des godillots fatigués et immenses et une éternelle badine de jonc à la main. Il incarne l'identité de son fonctionnement et de son sabotage. C'est un clown excentrique qui s'exprime par des mouvements imprévisibles. Il exploite ce personnage dans plus de 70 films comme « The Kid » et « Les temps modernes ».C'est le début d'une grande et importante carrière à succès.

Dès son premier long métrage , '' The Kid '', une œuvre bouleversante, c'est une réussite, le public, tout comme la critique, le qualifiant de chef-d'œuvre. A partir de là, il ne lui faudra pas plus de cinq années pour s'imposer, Charlie Chaplin connaitra son apogée en tant qu'acteur mais aussi en tant que réalisateur avec le film '' Les temps modernes '', puis '' Le Dictateur ''.

Dans ses interviews, Chaplin évoque sa passion pour le travail de production et de réalisation, qui dit-il dépasse son plaisir de jouer la comédie. Il parle de son attention à la photographie, à la prise de vue et au montage.

Cependant, Charlie Chaplin, par son cinéma, va laisser sous entendre un attachement au communisme, ce qui lui vaudra de voir son visa, et son permis de séjour en Amérique annulés, sous peine d'enfermement. Charlie décide alors de s'installer en Suisse, ou il continuera à produire, jusqu'à sa mort la nuit de noël 1977. Il sera célébré comme un génie du cinéma.

En conclusion, Charlie Chaplin, a basé sa réussite sur la dénonciation des excès de son époque ayant des répercutions négatives sur le milieu dont il est issu, le prolétariat. Il déclara même « Le grand thème de ma vie, c'est la lutte et la souffrance. »


 Comment Chaplin dénonce t-il certains problèmes de la société à travers son cinéma ?

 

 

 Nous répondrons à cette interrogation, par le biais de l'analyse de trois films de Charlie Chaplin, représentatifs des différents problèmes de l'époque. Dans un premier temps, nous étudierons le film « The Kid », abordant la misère sociale. Puis dans une seconde partie nous nous concentrerons sur le film « Les Temps Modernes » mettant en scène l'industrialisation et donc certains problèmes économiques et sociaux. Enfin nous analyserons « Le Dictateur », une importante critique des régimes politiques totalitaires. L'étude de ces trois films, des problèmes qu'ils mettent en évidence et des messages qu'ils transmettent, mais aussi des divers procédés employés pour leurs mises en scène, ainsi qu'en parallèle l'observation de l'évolution du cinéma, permettront de fournir une réponse organisée à la problématique ci-dessus formulée.